bac-menu-icon

numero quatre: beyrouth 2013

October 2, 2013 - October 9, 2013 8:00 pm

avec pascal beausse, pascale cassagnau, céline gailleurd, olivier bohler, jordi vidal

un projet générique, en autant de variations autour du film numéro deux de jean-luc godard organisé par pascal beausse et pascale cassagnau.

« numéro deux, par son titre, indique un nouvel état de fait, un programme, des directions. il ne s’agit pas tellement de faire un film plutôt qu’un autre, mais de faire les films possibles là où on est. pour savoir là où on est, il faut commencer par regarder autour de soi. et l’on commence par voir des éléments de société, des femmes, des hommes, des enfants, du travail, de la cuisine, des vieux, de la solitude, tout ça à des cadences quotidiennes. etre près du public, c’est bien joli, nous n’y sommes pas encore arrivés mais, au moins, avec numéro deux, nous en partons ; ces cadences quotidiennes, c’est lui, ce public, qui dans sa journée les invente. » (jean-luc godard)

l’exposition numéro trois qui s’est tenue au centre de l’image la virreina à barcelone dans l’été 2012 a été conçue comme  une suite de variations et d’interprétations du film-essai de jean-luc godard, numéro deux, à partir d’oeuvres photographiques et vidéo de la collection du centre national des arts plastiques du ministère de la culture, mettant en perspective les thématiques profondes du film : les motifs du travail, des medias, de la privatisation de l’espace public et la publicisation de l’espace privé, entre l’usine et la maison, dont parle le film de godard. les films d’olivier bohler et céline gailleurd et de jordi vidal, présentés à beyrouth cet automne en même temps que le film de godard constituent une extension du projet numéro trois.

programme partie une:

jean-luc godard, le désordre exposé by céline gailleurd et olivier bohler. 2012, 65’, couleur et noir & blanc, france /suisse.

paris, printemps 2012. andré s. labarthe part à la recherche d’une exposition achevée depuis six ans, « voyage(s) en utopie », une installation réalisée par jean-luc godard au centre pompidou en 2006. comme dans un rêve, une nouvelle visite commence. films, images d’archives, entretiens avec jean-luc godard ressurgissent et proposent une nouvelle lecture de l’œuvre du cinéaste.

a bénéficié de l’aide image/mouvement du cnap en 2010.

programme partie deux:

history minus zero_ no limit (dialogue cinématographique) de jordi vidal. france / 2012 / 86’ / hd. commande publique ministère de la culture et de la communication – cnap.

un film s’appuyant sur une lecture des oeuvres de l’exposition a été commandé par le cnap à jordi vidal, écrivain, essayiste et vidéaste, intitulé history minus zero_no limit. ce projet, réalisé avec la vidéaste andreïna mastio, peut se définir comme un retournement des propositions du godard de 1975, des formes de la narration et même du modèle social dominant. le dispositif filmique, en mettant à profit l’ensemble des médiums, crée des liens, des conflits et des rapprochements dialectiques. ainsi, il n’induit pas un point de vue, mais incite à un rapport critique en donnant à voir la complexité du monde.