bac-menu-icon

Suspended spaces

June 1, 2011 - June 3, 2011 8:00 pm

French with simultaneous Arabic translation

The project suspended spaces arose in 2007 from a meeting between artists and researchers concerning a specific space, varosha, the modern beach suburb of the Cypriot city, Famagusta, constructed in the 1960s, abandoned then encircled following the Turkish offensive of northern Cyprus in 1974. Although this project is inscribed in a contemporary geopolitical reflection, it also attempts to envisage suspended spaces from an artistic and aesthetic point of view. Twenty-nine artists were thus invited to residences in Cyprus and elsewhere, which gave rise to the production of works, followed by an exhibition at the maison de la culture in Amiens, France in January 2010 and a publication testifying to the discussions around the concept. Following a presentation of the project, the book was launched during vidéo ET après at the centre Pompidou on January 17th, 2011. Several disciplinary fields were solicited in order to broaden the scope of questions and to propose interpretations of specific spaces.

All going well, the project will continue in the coming years by effecting confrontations with new territories, through the articulation of residencies that will remain indispensable in order to share a common experience, one of the founding principles of this research. The project’s vocation is to displace geographically and symbolically, to circulate, and to be accompanied by partners who will enrich the ensemble while conserving the project’s spirit and the economy. The temporary title of this second phase of the project is suspended spaces #2 creation, territories, and decentration.

The project suspended spaces #1 since Famagusta will be presented at the Beirut art center by the members of the collective and a certain number of its actors. Presentations, exchanges between artists, programs of videos, and performances will be proposed over three days to the public. A round table uniting partners and Lebanese artists is destined to provide the conceptual and practical base for the forthcoming steps of the project: Lebanon as a future anchor point for our research?

le projet suspended spaces est né en 2007 de la rencontre entre artistes et chercheurs autour d’un lieu spécifique, varosha, quartier balnéaire moderne de la ville chypriote de Famagusta construit dans les années 60 et abandonné puis bouclé après l’offensive turque sur le nord de l’île en 1974. ce projet, bien qu’inscrit dans une réflexion géopolitique contemporaine, cherche à envisager ces suspended spaces d’un point de vue artistique et esthétique. Vingt-neuf artistes ont ainsi été invités à des résidences, à chypre et hors de chypre, donnant lieu à des productions d’œuvres, suivies d’une exposition (maison de la culture d’amiens, France, janvier 2010) et d’une publication témoignant des discussions autour de ce concept (présentation du livre et du projet, centre Pompidou Paris, 17 janvier 2011, vidéo & après). plusieurs champs disciplinaires ont été sollicités pour ouvrir les questions et proposer des interprétations de ces espaces spécifiques.

le projet devrait se poursuivre dans les années à venir en opérant des confrontations à de nouveaux territoires, en les articulant à des résidences qui restent indispensables pour partager une expérience commune, un des principes fondateurs de cette recherche. la vocation de ce projet est de se décentrer géographiquement et symboliquement, de circuler, d’être relayé par des partenaires qui l’enrichiront tout en conservant bien sûr l’esprit et l’économie. le titre provisoire de cette nouvelle phase du projet s’intitulera suspended spaces #2. création, territoires et décentration.

le projet suspended spaces #1 depuis Famagusta, sera présenté au Beirut art center par les membres du collectif et un certain nombre de ses acteurs : communications, échanges entre les artistes, programmes de vidéos et performance, seront proposés au public durant trois jours. une table ronde réunira partenaires et artistes libanais et permettra de jeter les bases conceptuelles et pratiques de la suite du projet : le liban comme futur point d’ancrage de notre recherche?

part 1 event program:

6 pm Françoise Parfait (university of Picardy Jules Verne – Amiens)
general presentation of the project suspended spaces #1, since Famagusta – decentrations and displacements.
présentation générale du projet suspended spaces #1, depuis Famagusta – décentrements et déplacements.

6.30 pm. Marcel Dinahet & Jan Kopp.
Presentation of works produced by the artists accompanied by a discussion.
présentation des œuvres produites par les artistes et discussion.

7.15 pm. Kader Attia & Valérie Jouve.
Two new artists associated with the project present their work.
deux nouveaux artistes du projet présentent leur travail.  

part 2 event program:

4.30 pm. Christian Barani & Lia Lapithi.
presentation of works produced by the artists accompanied by a discussion.
présentation des œuvres produites par les artistes et discussion.

5.15 pm. François Ballenger & Daniel Lê.
presentation of works produced by the artists accompanied by a discussion.
présentation des œuvres produites par les artistes et discussion.

6 pm. Filip Berte & Eléonore De Montesquiou.
presentation of works produced by the artists accompanied by a discussion.
présentation des œuvres produites par les artistes et discussion.

part 3 event program:

8 pm. Mira Sanders. (University college for sciences and arts, sint-lucas architecture department, brussels-ghent)
topography of a meeting – theatre of the world.
topographie d’une rencontre – le théâtre du monde

8.30 pm. Christophe Viart (Rennes 2)
the “destructive character” faced with large modern ensembles. The examples of Mathieu kleybe abonnenc, anri sala and clemens von wedemeyer.
le « caractère destructeur » devant les grands ensembles modernes. les exemples de Mathieu kleybe abonnenc, anri sala et de clemens von wedemeyer.

9 pm. Éric Valette (upjv – amiens)
is art a mode of specific knowledge?
l’art est-il un mode de connaissance spécifique ?